Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / Services communaux / Urbanisme / Revitalisation urbaine
Actions sur le document

Revitalisation urbaine

Objectifs

«L’opération de revitalisation urbaine est une action visant, à l’intérieur d’un périmètre défini, l’amélioration et le développement intégré de l’habitat, en ce compris les fonctions de commerce et de service, par la mise en œuvre de conventions associant la commune et le secteur privé. » (Art. 172, §1 du C.W.A.T.U.P.)

Lorsqu’une commune établit une convention relative à une opération de revitalisation urbaine, la Région peut accorder une subvention à concurrence de 100% couvrant le coût des aménagements du domaine public (équipement ou aménagement des voiries, aménagement d’espaces verts et équipement urbain à usage collectif) et des honoraires d’auteur de projet concernant ces aménagements.

Cette convention doit respecter le principe selon lequel, pour chaque euro pris en charge par la Région, la ou les personnes physiques ou morales de droit privé doivent investir deux euros minimum dont au moins un dans une ou plusieurs des actions suivantes :

  • la transformation et l’amélioration de logements insalubres améliorables ;
  • la démolition de logements insalubres et la construction de logements au même endroit ;
  • la transformation d’immeubles en vue d’y aménager des logements ;
  • la construction de logements.

Décisions principales du Conseil Communal

15 septembre 2006

Approbation du principe de travailler dans le cadre d’une opération de revitalisation urbaine et adoption du dossier de revitalisation urbaine portant sur la réfection du pourtour Saint-Joseph, Tribunal et place Ch. Bergh.

Dossiers mis en œuvre dans le cadre de la revitalisation urbaine

Réfection du pourtour Saint-Joseph, Tribunal et Place Charles Bergh

 

Les investissements publics

Les investissements publics concernent :

  • l’aménagement de la place Charles Bergh, et de la place du Palais de Justice ;
  • l’aménagement des voiries rue Lieutenant Lozet et rue des Chasseurs Ardennais (partie longeant la place Charles Bergh) ;
  • l’acquisition et la création d’une venelle liaisonnant la place Charles Bergh au parking St-Roch.

Les lignes directrices du projet public sont les suivantes :

  • traitement d’un seul tenant, zone résidentielle, par pavés béton, rythmé suivant la trame du parcage et des plantations ;
  • valorisation d’1/2 niveau semi-enterré de l’ancienne maison d’arrêt et donc mise à plat du profil de la Place Charles Bergh, entre la Palais de Justice et la Place (-1,3m par rapport au niveau actuel)
  • accès dégagé du pied du bâtiment, via passerelle légère débutant par 6 marches et petite estrade à 15m de la façade ;
  • traitement latéral de la différence de niveau par des marches en biseau + création d’une petite agora ;
  • zones de parcage en arrêtés de poissons délimitées par clous et bornes amorti-choc souples ;
  • dégagement d’1,5m de long des façades pour circulation piétonne ;
  • zone « kiss & ride » à proximité de l’entrée de l’école ;
  • place structurée par jets d’eau au niveau du sol et maille de 8 arbres, marquent le cœur de la place ;
  • cœur d’îlot aéré, semi-public.

Une étude est actuellement en cours. L’auteur de projet est la Direction des Services Techniques de la Province de Luxembourg.

Au stade actuel, ces travaux de rénovation sont estimés à un montant de 1.913.151,63€ honoraires et TVA compris.

Les investissements privés

Les investissements privés concernent le programme de la société JPP Construct dont le siège est établi à l’Avenue de l’Alleu, 37 à 1420 Braine L’Alleud et consistent en : 

Bloc A : 4.000 m² de bureaux et/ou logements dans l’ancienne maison d’arrêt ;

la construction de 42 logements sur le site de l’école St-Joseph :

  • Bloc B : la démolition de 2 habitations et construction d’un immeuble a 4 appartements
  • Blocs C – D – E : rénovation de l’ancienne école St-Joseph en 18 logements
  • Bloc F : construction d’un nouvel immeuble de 23 logements

Au stade actuel, ces travaux sont estimés à un montant de 5.500.000,00€ TVAC. 

Dès lors, 50% de ces investissements privés permettent de justifier une subvention de revitalisation urbaine correspondant au forfait maximal de 1.250.000,00€.