Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / un peu d'histoire / Chapelle de Balaclava
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Chapelle de Balaclava

La carte dite d’Arenberg est un document iconographique d’une valeur inestimable. Cette toile de 3.70m sur 2.10m est fixée sur un cadre en bois. Elle représente en perspective l’intégralité de la Terre de Neufchâteau, du ban de Mellier et de la seigneurie de Bertrix de 1609.

Le 20 août 1914, après la bataille de la Justice, 7 notables chestrolais sont pris en otage et conduit en Allemagne. Ils passent la nuit du 20 au 21/8 à la belle étoile sur les hauteurs de Balaclava. Parmi ceux-ci, Henri Gourdet, né à Neufchâteau le 27/8/1860. A cette époque, il était conseiller à la Cour d'Appel à Liège. Il était revenu, avec sa famille, temporairement à Neufchâteau chez sa mère. Il fait le voeux, s'il revient vivant de cette aventure, de construire, à l'endroit où il a passé sa première nuit d'otage, une chapelle en l'honneur de N.D. de Luxembourg.

Il rentrera le 20 novembre 1918 à Neufchâteau. Ses compagnons d'infortune rentreront un peu plus tard le 9 décembre 1918 sauf Jules Matlinger qui décédera le 4/9/14 au camp d'Ohrdrüf suite à des mauvais traitements.

En 1916, Henri Gourdet achète un petit terrain triangulaire d'un are à Marie-Catherine Evrard. Il y fera construire la chapelle au début des années 1920.

Galerie

Chapelle de Balaclava
La carte dite d’Arenberg est un document iconographique d’une valeur inestimable. Cette toile de 3.70m sur 2.10m est fixée sur un cadre en bois. Elle représente en perspective l’intégralité de la Terre de Neufchâteau, du ban de Mellier et de la seigneurie de Bertrix de 1609.
Actions sur le document