Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / un peu d'histoire / La carte d'Arenberg - 1609
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

La carte d'Arenberg - 1609

La carte dite d’Arenberg est un document iconographique d’une valeur inestimable. Cette toile de 3.70m sur 2.10m est fixée sur un cadre en bois. Elle représente en perspective l’intégralité de la Terre de Neufchâteau, du ban de Mellier et de la seigneurie de Bertrix de 1609.

Cette toile de 3,70 m. sur 2,1 m. représente la Terre et Prévôté de Neufchâteau en 1609. Réalisée pour le duc d'Arenberg, elle a pu servir comme "vitrine" montrant une de ses possessions avec une représentation des droits et pouvoirs qu'il exerçait. Une théorie récente penche pour un tableau "publicitaire" servant à la vente de cette Terre, vente qui n'a cependant pas eu lieu. A cette époque, la famille d'Arenberg possédait la moitié de la Terre de Neufchâteau. L'autre moitié était propriété des Comtes de Rochefort (familles de Loëwenstein et Stolberg).

Le château (surdimensionné et posé au centre de la toile) représente le pouvoir politique (et militaire) des seigneurs. Les vieux châteaux de Mellier et de Neufchâteau sont repris afin de montrer l'ancienneté et l'origine de cette possession. On peut remarquer le gibet (symbole de la Justice) ainsi que la Héronnerie (au dessus du bois d'Ospôt) et la rivière où l'on trouve des perles du côté de Straimont. Cela rappelait les droits de chasse et pêche réservés aux Seigneurs.

Une caractéristique de cette carte est son orientation. Si les points cardinaux sont bien indiqués au bon endroit, la représentation des villages est à l'envers : les villages situés en haut de la carte (Mellier par ex.) devraient être au Sud; ceux en bas de la carte (Grandvoir...) au Nord; ceux à gauche (Longlier, Tronquoy...) à l'est et ceux à droite (Straimont...) à l'ouest.

Cette carte était toujours en possession de la famille d'Arenberg en 1919. Famille d'origine allemande, toute une série de leurs possessions et archives vont être mis sous séquestre après la 1ère guerre. Au début des années 1950, cette carte sera "redécouverte" dans un couloir des Archives de l'Etat à Bruxelles par Arsène Geubel en train de faire des recherches pour la rédaction (avec Louis Gourdet) de son ouvrage sur l'Histoire de Neufchâteau. Elle arrivera à Saint-Hubert et sera exposée au Palais Abbatial (centre culturel provincial à l'époque). En 1968, elle sera exposée à l'hôtel de Ville de Neufchâteau pour la grande exposition sur l'Histoire de Neufchâteau (qui est à l'origine du cercle "Terre de Neufchâteau"). Elle y restera quelques années avant de rejoindre le nouveau bâtiment des archives, place de l'Yzer à Arlon, dans les années 1980. Après un nettoyage et un voyage quelques mois à Leuven pour une exposition consacrée à la famille d'Arenberg, elle vient de rejoindre la nouvelle aile des Archives de l'Etat à Arlon où elle est exposée aux regards des visiteurs.

Une copie grandeur nature, réalisée début du XXe s. par des élèves de l'Académie des Beaux-Arts pour l'avocat Déom de Neufchâteau, fut donnée à la Ville de Neufchâteau lors du déménagement de l'originale, par son propriétaire de l'époque, M. Louis Gourdet.

Enfin, une copie photographique sur bâche est visible sur le pignon gauche de la maison Bourgeois.

 

Actions sur le document